• Accueil
  • Réseau de vendeurs indépendants​

Réseau de vendeurs indépendants​

Particularités d'un réseau de vendeurs indépendants

Certaines sociétés de Vente Directe font le choix de distribuer leurs produits ou services par des forces de vente dans lesquelles les vendeurs eux-mêmes sont encouragés à parrainer de nouveaux vendeurs. Cette technique permet de « démultiplier les points de vente ».

Ce mode de distribution original de produits aux particuliers, inspiré des méthodes américaines, est parfaitement légal.

Il a été reconnu et encadré par la législation française afin de le distinguer clairement des pratiques déloyales, à l’égard des vendeurs comme des clients, que sont les ventes à la boule de neige et les systèmes pyramidaux.

Avant de s’engager dans un réseau de vente, le vendeur doit s’informer sur l’entreprise pour s’assurer qu’elle apporte toutes les garanties de sérieux.

Les réseaux de distributeurs indépendants : un mode de distribution original

 

De nombreuses entreprises de Vente Directe choisissent de commercialiser leurs produits ou services par le biais de réseaux exclusivement ou très majoritairement constitués de distributeurs indépendants (Vendeurs à Domicile Indépendants pour les vendeurs qui débutent ou conservent une petite activité et Agents Commerciaux ou Commerçants pour ceux dont l’activité est plus importante). Les produits et services proposés sont généralement des produits de consommation courante.

Les distributeurs indépendants appliquent les techniques de la Vente Directe, c’est-à-dire qu’ils présentent et vendent les produits et/ou services directement aux clients finaux en dehors des magasins ou locaux commerciaux, le plus souvent à leur domicile, à l’occasion de réunions ou en face à face.

La mise en place d’un tel réseau permet à l’entreprise d’acquérir des parts de marché sans un investissement promotionnel lourd et sans dépendre des structures de la distribution classique.

Dans ce type de réseaux, l’entreprise choisit de recruter de nouveaux distributeurs, non seulement en utilisant les canaux classiques du recrutement (offres d’emplois via la presse, Internet ou Pôle emploi par exemple), mais aussi en offrant la possibilité aux distributeurs eux-mêmes de parrainer de nouveaux vendeurs, qui sont souvent des clients satisfaits. Ainsi, l’opportunité est offerte à ces derniers de vendre à leur tour les produits ou services pour se constituer une source complémentaire de revenus et/ou se réorienter professionnellement.

En début d’activité, le nouveau distributeur parrainé est accompagné par son parrain et l’entreprise elle-même. Ils coopéreront ensemble tout au long de la relation contractuelle, l’entreprise jouant le rôle d’organisateur technique et commercial du réseau et de fournisseur des produits et/ou services et les membres du réseau jouant le rôle de vendeurs et, s’ils choisissent de parrainer d’autres distributeurs, d’animateurs du réseau.

L’animation consiste selon les fonctions spécifiquement attribuées aux parrains et animateurs par le contrat conclu avec l’entreprise, à transmettre leur expérience, contribuer à améliorer les compétences commerciales et organisationnelles des membres du réseau, échanger sur les attentes de la clientèle telle qu’elle est analysée par les vendeurs eux-mêmes mais aussi par l’entreprise organisatrice, à présenter les nouveaux produits ou services, les nouvelles collections et les actions promotionnelles, etc. Cette activité de parrainage, de formation et d’animation, qui est une prestation de service rendue à l’entreprise par le parrain et animateur, est rémunérée par elle sous la forme de commissions qui ont pour fondement le Chiffre d’Affaires réalisé auprès des consommateurs finaux des produits et/ou services.

Ces fonctions de parrainage et d’animation sont essentielles à la dynamisation et à l’efficacité commerciale du réseau de distribution dans son ensemble.

Ce type d’organisation original est strictement encadré par la loi : article L.121-15 du code de la consommation et, pour les Vendeurs à Domicile Indépendants spécifiquement par l’article L.135.2 du code de commerce. Ces textes sont complétés par les règles du code de conduite des entreprises de Vente Directe applicable aux entreprises membres de la Fédération de la Vente Directe et, de plus en plus souvent, par des chartes d’entreprise.

Cet ensemble de règles pose des gardes-fous précis dont le respect garantit que les gains de chacun des membres du réseau ainsi que ceux de l’entreprise organisatrice ne pourront provenir directement ou indirectement que de la vente de produits ou services à un consommateur final. L’ensemble de ces règles empêche une dérive pyramidale de tout ou partie du réseau.

Le réseau ainsi organisé, parfaitement cohérent avec la nature même des produits et le mode de distribution à domicile, ne fonctionne que si les produits et services distribués son compétitifs. Il forme, sous l’enseigne de l’entreprise organisatrice, une unité du fait de sa finalité – la vente à domicile au consommateur final -, du fait des obligations contractuelles existantes entre l’entreprise et chacun des membres du réseau et du fait des relations et coopérations existants entre les membres du réseau eux-mêmes. Ces inter-relations ne reposent jamais sur l’autorité et la subordination mais l’intérêt commun de tous les membres du réseau et de l’entreprise organisatrice.

Les systèmes pyramidaux : interdits par la loi

 

Le système pyramidal simple

Il est semblable aux fameuses chaînes de lettres que vous avez vraisemblablement rencontrées au moins une fois dans votre vie.

Pour entrer dans un système pyramidal simple, vous devez effectuer une dépense initiale souvent importante sous les prétextes les plus divers. Cette somme est collectée par le promoteur du système situé au sommet de la pyramide.

Vous êtes ainsi poussé à effectuer cette dépense en espérant qu’à votre tour, vous obtiendrez des gains faciles par la collecte de nouvelles adhésions qui, grâce à une progression géométrique des recrutements, placera en dessous de vous dans la pyramide un nombre considérable de personnes qui vous feront bénéficier de leurs dépenses à l’entrée dans le système.

Pour que vous puissiez espérer un profit du système, il faudra que la progression géométrique se réalise par un flux constant de recrutement sans aucune interruption dans l’un des chaînons de la pyramide. C’est tellement illusoire que les systèmes pyramidaux sont interdits pratiquement dans tous les pays au monde et en France par le 2ème alinéa de l’article L 121-15 du Code de la Consommation ainsi rédigé :

…est interdit "Le fait de proposer à une personne de collecter des adhésions ou de s’inscrire sur une liste en lui faisant espérer des gains financiers résultant d’une progression du nombre de personnes recrutées ou inscrites.

Le système pyramidal déguisé

Pour contourner les obstacles dressés par la loi, certains promoteurs de systèmes pyramidaux déguisent leur offre sous une présentation plus élaborée. Ils proposent une gamme de produits et se cachent derrière une organisation commerciale destinée à vendre théoriquement ces produits au public.

Les produits sont généralement faciles à produire ou à sous-traiter, ils ne bénéficient d’aucune marque connue du public et ils sont, soit sans aucune originalité mais à des prix peu compétitifs, soit très inhabituels ce qui rend leur valeur marchande difficile à apprécier.

La vente de ces produits est donc obtenue presque exclusivement auprès des adhérents et de leurs proches grâce à l’attraction exercée par le système.

Mais en parallèle, comme dans tout système pyramidal simple, le nouvel adhérent doit effectuer une mise de fonds initiale importante sous forme de droits d’entrée, de frais de formation, d’achats de matériels de vente, de produits de démonstration et, de surcroît, il est incité à constituer un stock de produits sans garantie de rachat aucune.
Ainsi, dans ce système pyramidal déguisé, le promoteur réalise la part essentielle de ses gains grâce au recrutement de nouveaux adhérents et à leurs dépenses.

Ces promoteurs sont bien sûr très habiles dans la conduite de leurs réunions de recrutement. Ils créent une atmosphère chaleureuse et un enthousiasme contagieux qui, ajoutés à la pression du groupe et aux promesses de gains, entraînent les personnes avides de ne pas perdre une bonne occasion.

En conclusion, dans un système pyramidal déguisé

Le promoteur tire profit de la mise de fonds initiale des nouveaux adhérents dès leur entrée, puis une fois qu’ils sont membres, de la vente de services exclusivement réservés aux adhérents et de la vente de produits peu connus du public.

Notre conseil pour éviter une entreprise pyramidale :

Vous devez donc veiller à éviter les sociétés qui ne fournissent pas un contrat précis indiquant les conditions d’adhésion, de résiliation, d’achat et de vente de produits, de garantie de reprise de produits, en cas de cessation d’activité.

En tout état de cause, prenez votre temps, posez des questions, rassemblez tous les documents sur les sociétés et leurs produits.

Votre paiement a été accepté.

Vous allez prochainement recevoir un email afin de valider le passage de votre commande. 

Si vous avez des questions, vous pouvez nous joindre à l’adresse : info@fvd.fr

Votre paiement a été refusé.

Veuillez nous contacter à l’adresse info@fvd.fr si vous souhaitez avoir plus de renseignements.