Etude IFOP : L’évolution des métiers de la Vente Directe

Etude IFOP sur l'évolution des métiers de la Vente Directe

La Fédération de la Vente Directe a souhaité mieux comprendre ce qui fonde l’attractivité des métiers de la Vente Directe et identifier leurs évolutions ces dernières années, au regard notamment de la crise du Covid-19.  Pour cela, la FVD, en collaboration avec l’IFOP, a réalisé une enquête menée auprès d’un échantillon de 5199 personnes, dans le cadre d’une consultation des salariés et affiliés des entreprises de la Fédération.

 

En premier lieu, l’étude témoigne d’un réel optimisme en ce qui concerne l’état d’esprit actuel des conseillers en vente directe, comparativement à l’ensemble des salariés français : 72% s’expriment à travers des termes positifs, contre seulement 55% dans la norme IFOP 2020. Et, dans le détail, 40% se sentent actuellement motivés, 32% se sentent confiants, 26% se disent en forme, et 23% sereins. Ils sont toutefois 47% au total à évoquer leur état d’esprit actuel à travers des termes négatifs, tels que le fait de se sentir fatigué pour 27% d’entre eux.

Spontanément associée pour 70% des conseillers interrogés à la notion de « plaisir », l’activité de vente directe est aussi synonyme de satisfaction. En effet, 83% se déclarent satisfaits de leur activité professionnelle de vente directe, dont 23% très satisfaits de par le niveau d’autonomie, l’intérêt de ce travail, son ambiance, les outils mis à la disposition et surtout, la relation générale à l’entreprise ou aux autres.

La note moyenne de 7,7/10 attribuée est révélatrice de ce bien-être.

Si l’on s’attarde sur la perception qu’ont les conseillers de la Vente Directe, 94% des personnes interrogées ont bonne image du secteur, dont 35% une très bonne image. Les notions d’indépendance, de flexibilité et souplesse de l’activité sont particulièrement plébiscitées. L’absence de pression de la hiérarchie, la possibilité d’exercer n’importe où, de choisir son rythme de travail et de garder du temps pour soi étant autant de facteurs motivants. Le conseil personnalisé et la relation humaine au cœur de l’ADN de la Vente Directe sont aussi fortement appréciés. Enfin, la perspective d’évolution de carrière est considérée comme porteuse et stimulante.

Dès lors, 91% des conseillers interrogés recommanderaient à leurs proches de travailler dans la vente directe, signe de l’attractivité exceptionnelle du secteur.

Enfin, l’étude montre que la crise sanitaire n’a que faiblement impacté l’optimisme des conseillers vis-à-vis de leur activité : 70% des répondants considèrent que celle-ci a permis de réinventer la manière dont ils exercent leur activité. En atteste, le recours massif à différents moyens de communication qui ont pu se substituer aux rencontres en présentiel : les réseaux sociaux (74%), la visioconférence (54%), et l’emailing /SMS (52%). Le digital ayant aussi facilité les transactions à distance avec l’utilisation du paiement à distance (49%) ou mise en place de E-boutiques (48%).

Plus précisément, 75% des conseillers ont développé l’aspect digital de leur activité ou ont l’intention de le faire.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Votre paiement a été accepté.

Vous allez prochainement recevoir un email afin de valider le passage de votre commande. 

Si vous avez des questions, vous pouvez nous joindre à l’adresse : info@fvd.fr

Votre paiement a été refusé.

Veuillez nous contacter à l’adresse info@fvd.fr si vous souhaitez avoir plus de renseignements.